Skip to content. | Skip to navigation

 
Navigation
Infos pratiques
 
Newsletter
Votre adresse e-mail



Anciennes Newsletters
 
Personal tools
Home VOTRE COMMUNE Découvrir Eghezée Les plus beaux sites Le site d’Harlue
Document Actions

Le site d’Harlue

Classé monument historique depuis 1975, le site d'Harlue date du XVIIIe siècle.
Il est situé rue d'Harlue dans la commune d'Éghezée en Belgique. Au carrefour au centre du village, prendre la direction de Ramillies.

Le chateau


harlue.jpg Grosse tour carrée et deux tours rondes. On ne visite pas sauf parfois pendant les journées du patrimoine.

Ancien siège d'une seigneurie hautaine, cité en 1514 comme propriété des Heynoven, passé par successions par les Gulpen, Liedekerke d'Harlue, Liedekerke-Surlet, Blanckart, Hemricourt de Grunne, du Parc Locmaria, actuels habitants.

Ensemble en briques blanchies et pierres. Donnant accès à la cour, haute tour-porche percée d'un portail classique en plein-cintre, daté "Anno 1787".
 
Armes des Liedekerke-SurletLe corps de logis primitif situé au centre de la cour intérieure, la Tour d'Escalier et le portail baroque mouluré avec blason aux armes de Liedekerke-Surlet, datent de la seconde moitié du XVIIe siècle.

Datent ensuite du XVIIIe siècle, l'aile en saillie du centre, parallèle au logis du XVIIe siècle, ainsi que les dépendances qui ferment à l'est le quadrilatère de la cour intérieure; c'est sans doute à ce moment que les douves formées par la Mehaigne furent comblées.
La grosse tour-porche carrée de l'aile d'entrée, avec sa clé datée et son portail classique, fut construite vers 1787.

Autrefois entouré avec la ferme de douves et de marais, il constituait un abri sûr où les habitants du village venaient se réfugier avec leur bétail lors du passage de troupes ennemies ou étrangères. Dans les caves, chaque ménage disposait d'une armoire verrouillée.
Au XIXe, la puissance de l'artillerie a rendu ces défenses dérisoires et on a percé des fenêtres vers l'extérieur.

L'Eglise


Construction de style classique en brique et pierre bleue, de la moitié du XVIIe siècle, entourée du cimetière.

Ancienne chapelle castrale, l'église est dédiée à saint Martin. Messes à 19h le jeudi et le samedi.
Nef unique de quatre travées éclairées par des fenêtres en plein cintre, suivie d'un choeur à trois pans.
Porte également en plein cintre décoré de claveaux saillants.
Clocher trapu, coiffé d'une courte flèche octogonale ardoisée.

Mobilier

    * ensemble de trois autels Louis XIV:
    * autel principal peint, encadré de niches
    * tableau (1716) d'Englebert Fisen représentant la Dernière Cène
    * autels secondaires à parements de cuir, datés de 1746
    * stalles (milieu du XVIIIe)
    * banc de communion, chaire, confessionnal et jubé de style Louis XV (deuxième moitié du XVIIIe)
    * six dalles funéraires dont les plus intéressantes sont:
          o dans le choeur, mausolée de H.F. de Gulpen (†1654) et d'A. de Heyenhoven (†1641)
          o dalle de J. Heyenhoven (†1578) et A. de Warisoulx (†1596)
          o dans la nef, tombes gravées: gothiques (1468)
          o Renaissance G. de Vault (†1688)
    * croix incrustées dans le mur extérieur de la nef et de la sacristie (XVIIe et XVIIIe)
    * fonds baptismaux:
          o colonne sculptée dans du marbre noir par J. Dupuis (1951)
          o vitrail réalisé par un artiste du village en 1955

On y prie particulièrement sainte Philomène, martyre du IIe siècle, patronne de l'enfance et de la jeunesse.
Le pélerinage à sainte Philomène se déroule début août. Accueil dans l'église

La ferme


Au SO du château, quadrilatère en brique et pierre bleue,
chaulé vers la cour, rebâti au XVIIIe siècle après un incendie, puis en grande partie reconstruit au XIXe.

Entrée au SO par un porche-colombier de la première moitié du XIXe siècle construit contre le logis bas d'esprit traditionnel du milieu du XVIIIe, percé de quatre fenêtres jadis à croisée de pierres.

Au SE, imposante grange datée de 1816 sur le portail extérieur. Dans son prolongement, belles remises à voiture de la première moitié du XVIIIe.

À l'entrée du chemin qui y mène, on trouve la chapelle sainte Émerance.

Le presbythère


Maison basse de style brabançon de la fin du XVIIIe,
en brique chaulée et pierre bleue. Précédée d'un perron, porte de style classique, moulurée, à linteau et traverse bombés, surmontés d'une lucarne en batière éclairant les combles. Elle sert d'habitation privée.

Fenêtre rectangulaire, pignon à épis et frise dentée sur denticule.

À l'entrée du jardin, pilier à vase avec couvercle bombé, en pierre.

Contigüe à cette demeure, la première école du village qui a fonctionné jusqu'en 1882 sous l'autorité du curé. 
« December 2019 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
1234567
8 910111213 14
15 16171819 20 21
22 232425262728
293031
 

Ce site a été développé dans le cadre du projet CommunesPlone.org Contact - Plan du Site - Avertissement