Skip to content. | Skip to navigation

 
Navigation
Infos pratiques
 
Newsletter
Votre adresse e-mail



Anciennes Newsletters
 
Personal tools
Home VOTRE COMMUNE Services Communaux Information - Communication Bienveillante À Eghezée, l’alcool ce n’est pas au volant !
Document Actions

À Eghezée, l’alcool ce n’est pas au volant !

Dans les épisodes précédents, nous vous avions parlé de mobilité, de vitesse excessive, de mauvais stationnement. Cette fois, la Commune d’Eghezée souhaite sensibiliser ses citoyens aux risques que peuvent occasionner une conduite sous influence d’alcool.

La conduite sous l’influence de l’alcool est une des principales causes d’insécurité sur nos routes. 124 personnes ont perdu la vie sur les routes de Wallonie en raison d’un accident. 42 % des accidents mortels ont lieu le weekend et malheureusement, ce sont le plus souvent des jeunes.

Cette conduite, mélangée, parfois à d’autres
stupéfiants, ou tout simplement à la fatigue
est un cocktail terrible. Selon AWSR (Agence
Wallonne pour la Sécurité Routière 6.06.18),
les nuits de week-end, 1 conducteur sur 2
testé à la suite d’un accident corporel est
positif à l’alcool et 1 conducteur sur 4 a
consommé de la drogue.

Selon le rapport de police de la zone Orneau-Mehaigne (Bilan 2017 zone 5304),
sur 102 accidents de la route (toutes raisons
confondues), 19 accidents ont été causés par la consommation d’alcool dont pas moins de 10 rien que sur le territoire d’Eghezée. Sur les 7 accidents mortels, 2 étaient liés à l’alcool.

campagne 4 Alcool.jpg

En 2017, des efforts ont été réalisés dans la lutte contre la conduite sous influence. En effet, en 2016, 4741 conducteurs avaient été contrôlés alors qu’on en compte 6431 en 2017 soit une augmentation de 35%. Les contrôles sont organisés par les services roulage mais impliquent, de manière transversale, d’autres services de la zone.

L’alcool c’est quoi ?

Ce que l’on appelle le plus souvent « alcool », malgré les différents modes de production, de goûts ou de couleurs n’est en réalité composé que d’une seule substance: l’éthanol ou alcool éthylique, qui agit de manière différente
selon les personnes.

Cet alcool provient de la fermentation de fruits, grain, etc., et sa concentration en
alcool pur variera en fonction des étapes de distillation.

Un verre « standard » de bière, vin, whisky que l’on sert dans les bars contient
approximativement la même quantité d’alcool pur : soit 10 grammes.

De plus, chaque verre supplémentaire fait augmenter en moyenne de 0.20‰à 0.25‰ le taux d’alcool. Cette augmentation varie en fonction du degré de fatigue, de stress, de santé ou simplement des caractères physiques de la personne. Il faut savoir aussi qu’il faut en moyenne une heure pour éliminer entre 0.10‰ et 0.15‰.

Les effets sur la conduite sont multiples: champ visuel rétréci, temps de réaction plus long, mauvaise perception des distances et couleurs, surestimation de ses capacités et désinhibition,...

eg et v (2).jpg

Comment se passe un test d’alcoolémie?

Avant toute chose, vous avez le droit à un délai 15 minutes avant d’effectuer le test
d’haleine.

Lors d’un contrôle, le policier vous demandera sûrement de souffler dans un sampler. Cet appareil permet de détecter plus rapidement la présence d’alcool dans votre haleine. Si le résultat est positif, vous devrez subir le test d’haleine.

Ensuite, pendant quelques secondes, vous devrez souffler dans l’éthylomètre. Celui-ci vous indiquera si vous êtes soit S SAFE, A ALERT, P POSITIF. Si le résultat est S (SAFE) cela signifie que vous êtes apte à reprendre la route. Si vous êtes A (Alert) ou P (Positif), votre haleine sera, alors, analysée afin de déterminer le taux d’alcool. Les sanctions appliquées par les autorités dépendent de la quantité d’alcool dans le sang.

Si elle est de 0,5 à 0,8 ‰, l’automobiliste devra payer 137,50 € (perception immédiate) et arrêter de conduire pendant 3 heures au minimum. Il peut également subir une déchéance du droit de conduire et si l’affaire est renvoyée devant le Tribunal, il peut payer une amende allant de 137,50 € à 2 750 €. Si la quantité est entre 0,5 et 1,2 ‰, le montant de l’amende est de 400 € et le conducteur peut subir un retrait de permis de conduire si son état représente un danger pour la sécurité routière.

Si elle est de 1,2 à 1,5 ‰, le montant de la contravention peut atteindre 550 € et les risques de retrait de permis sont nettement plus élevés.

À partir d’une alcoolémie de 1,5 ‰, le conducteur doit obligatoirement comparaître
devant le Tribunal. Si la concentration d’alcool dans son sang est supérieure à 1,6 ‰, son permis de conduire est retiré pendant au moins 15 jours et il peut subir une déchéance du droit de conduire pendant 1 mois à 5 ans. Dans certains cas, la déchéance est définitive. Source: monamende.be

Solutions

  • Vous conduisez… pas question de boire une seule goutte d’alcool !
  • Avant de sortir, choisissez votre BOB ! Cette personne de confiance aura la responsabilité de vous reconduire en toute sécurité après les festivités. www.bob.be
  • L’AWSR lance cette année un nouveau projet: « les chèques Taxi Backsafe ». Ces taxis vous ramèneront chez au départ de plusieurs grandes villes de Wallonie.
    www.awsr.be/cheques-taxi
  • Demandez à un de vos proches de faire les trajets pour vous.
  • Logez sur place.
  • Par conséquent,

« Soyez bienveillant, à Eghezée l’alcool ce n’est pas au volant ! »

Pour plus d'informations et pour faire part de vos remarques...

Attention: Toutes les demandes, plaintes, spécifiques doivent être envoyées aux autorités compétentes. Celles-ci ne seront pas traitées via ce formulaire.

maison.gif
Route de Gembloux 43
5310 Eghezée
telephone.gif
081/810.156
email.gif bienveillante@eghezee.be
raccourci.gif Formulaire en ligne

 

« November 2018 »
Su Mo Tu We Th Fr Sa
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 121314151617
18 1920 2122 23 24
25 26 27 28 29 30
 

Ce site a été développé dans le cadre du projet CommunesPlone.org Contact - Plan du Site - Avertissement