Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

Protection des batraciens

Vous êtes ici : Accueil / Votre commune / Services communaux / Environnement/Energ. / Animaux / Batraciens
Levez le pied lorsque vous emprunter des routes traversées par des batraciens qui migrent vers leur quartier de printemps.

A la fin de l’hiveret au début du printemps,en début de soirée, les batraciens sortent de leur cachette pour entamer une longue marche afin de retourner vers l’étang qui les a vu naître. Ils y retournent pour s’y reproduire et y engendrer une nouvelle génération. Malheureusement, de nombreuses routes entravent leur parcours et un grand nombre de ces petits animaux y perdent la vie.

La migration des grenouilles et crapauds, vers leur lieu de reproduction, débute en février et s’étend jusqu’au mois d’avril. Pour que ces petits animaux se lancent dans ce périple semé d’embuches, trois conditions climatiques doivent être réunies: un taux d’humidité élevé, un ciel couvert et une température nocturne de 7°C minimum.

Ces animaux subissent un déclin important de leur population, dû à la diminution de leurs ressources alimentaires et de leur zone d’habitat (comblement de mares, d’étang et pollution), ainsi que lors de ces vagues migratoires.

Il est donc primordial, en cette période, de mettre l’accent sur les dangers de la circulation routière pour les batraciens. Ces petits quadrupèdes sortent à la tombée de la nuit et sont forcés de traverser des routes pour continuer leur périple.

A plus de 30 km/h, une voiture ne risque pas seulement d’écraser sous ses roues une grenouille ou un crapaud. Ces animaux sont aspirés sous la voiture et meurent écrasés contre les soubassements des véhicules.

Alors, à la fin de l'hiver et au début du printemps, ouvrez l’oeil et levez le pied afin de ne pas raccourcir la vie de ces batraciens !