Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

La dératisation

Vous êtes ici : Accueil / Votre commune / Services communaux / Environnement/Energ. / Animaux / Dératisation
Il existe de nombreux rongeurs potentiellement nuisibles à l'homme ou à ses intérêts. Les rats sont ceux qui frappent le plus les imaginations et qui sont souvent méconnus. Apprenez à les reconnaître et à identifier leurs habitats ainsi que leur mode de vie pour mieux vous en prémunir.

Que fait la commune pour lutter contre les rats ?

  • En intensifiant les dératisations des espaces publics: 4 X 10 jours de dératisation par an (contre 3 X 6 jours avant 2021);
  • Grâce à l'identification des zones sensibles de l'espace public par le citoyen (voir ci-dessous);
  • En accompagnant le citoyen et en l'informant par des conseils à appliquer dans sa propriété (voir ci-dessous).

Identification des zones « sensibles » sur les espaces publics

Un formulaire en ligne est à la disposition du citoyen dans le E-Guichet afin qu'il puisse informer la commune des endroits qu'il considére problématiques:

https://eghezee.guichet-citoyen.be/demarches/

Conseils pour éviter la prolifération des rats

La lutte préventive

  • Évitez la disponibilité de sources de nourriture : placez les aliments dans des récipients fermés dans votre garde-manger, prévoyez des containers fermés pour vos sacs à ordures, ne nourrissez les oiseaux de jardin qu'avec modération pendant les périodes de grand froid, limitez la disponibilité de nourriture autour des animaux de basse-cour, nourrissez votre chien et votre chat qu'à l'intérieur.
  • Supprimer les éventuels lieux de nidification et les entrées pour les rats et les souris. Pensez à prévoir des portes et volets hermétique, colmater les passages techniques, fermer les égouts et écoulements ouverts et il est impératif de prévoir des grillages aux ventilations.
  • Eviter de leur offrir des abris : tas de bois, poulailler ouvert jour et nuit, silos, tas de fumier, ballots de paille, amas de feraille,...
  • Les territoires des rats ne coïncident pas avec les limites des propriétés humaines : il y a toujours intérêt à s’unir entre voisins pour la prévention et les traitements.

Les pièges

Des cages/pièges (attention, les pièges à colle sont interdits) pour les captures vivantes sont disponibles sur le marché, mais assurez-vous de suivre les captures au moins deux fois par jour pour éviter le stress et la privation des rongeurs. N'oubliez pas que vous n'êtes pas autorisé à déplacer les animaux capturés pour des raisons sanitaires.

Les rodenticides

Pour rappel, la Commune d'Eghezée ne distribue plus de rodenticides à la population !

  • À l’extérieur : repérer les zones de passages et terriers et y déposer des blocs ou sachets (sans les ouvrir). Commencez par de petites quantités à divers endroits.
  • À l’intérieur : ouvrir le sachet et déposer le contenu aux endroits à problème.

Si après une semaine, les appâts sont restés intacts, les changer de place. S’il y a eu consommation, renouveler l’opération durant 3 semaines en réapprovisionnant les postes tous les 3 à 4 jours. Augmentez éventuellement les doses.

Remarques

  • Ramassez les appâts non consommés – ne jamais laisser le produit moisir car il perd de son attractivité.
  • Patience ! Une fois le rodenticide ingéré, le rat met entre 5 à 10 jours pour en mourir. Vous ne verrez donc pas les effets du traitement directement.
  • N’oubliez jamais qu’un rat est un animal méfiant. Il ne se jettera donc pas nécessairement le premier jour sur l’appât.
  • Les produits de dératisation doivent être utilisés et manipulés avec prudence ; se laver soigneusement les mains après utilisation. En cas d’ingestion, contacter le Centre antipoison.

Rappel des obligations de la commune et du citoyen

  • Selon l’article 135 de la Nouvelle Loi Communale, les pouvoirs locaux (dont la commune) ont l’obligation d’assurer la salubrité publique et donc de limiter la présence de nuisances sur le domaine public (art. 135 de la NLC).
  • L’occupant des biens privés (c'est-à-dire le citoyen), dès qu’il constate la présence de rats sur son terrain, est tenu d’assurer la destruction des rats. (art.45 – AGW 19/10/1987).

Distinguer les espèces

Le rat brun (Rattus norvegicus)

Le rat d'égout ou rat brun est gris marron, il peut mesurer jusqu’à 28 cm et peser entre 300 et 500 g. Sa queue est d'une longueur de 17 à 23 centimètres. Chez le rat brun la queue du rat est plus courte que son corps et sa tête. Il est plus grand et plus lourd que le rat noir. Il a aussi un museau moins pointu,  et des oreilles plus petites ainsi que des pattes postérieures plus grosses.

Le rat noir (Rattus rattus)

Le rat noir (Rattus rattus) ou rat des greniers ou encore rat des champs, a une taille un peu inférieure. Gris foncé, presque noir, il présente une longueur de 22 cm. Il est plus petit que le brun et a une queue plus longue que son corps. Comparé au rat brun, il est mauvais nageur mais meilleur grimpeur, il cherche plutôt à s'enfuir par le haut.

La souris commune (Mus musculus)

De 6 à 10 cm de long, elles est généralement grise. Sa queue est aussi longue que le tronc et la tête.

Le rat musqué

Lié exclusivement aux cours d'eau, se distingue par sa très grande taille (longueur du corps 30-36cm, poids de 1 à 1,5 kg) et sa queue aplatie verticalement. Il creuse des galeries dans les berges et ne pénètre jamais dans les habitations.

La Wallonnie est chargée de la lutte contre le rat musqué. Elle dispose à cet effet d'un service public gratuit de piégeurs professionnels répartis sur tout le territoire wallon. N'hésitez pas à contacter le Service de piégeage des rats musqués:

cmF0QHNwdy53YWxsb25pZS5iZQ==

081/336.388